Dans un monde parfait, avec un site internet créé et un produit disponible à la vente, vous devez vous retrouver après quelques temps avec des ventes régulières et croissantes...

Mais la réalité est tout autre

Pourquoi les achats ne suivent pas alors qu’on enregistre quelques visites sur le site depuis son lancement ?

Plus de 3100 visites sur le blog mais AUCUNE VENTE.

POURQUOI CELA NE MARCHE PAS ?

Parce qu’on pense que l’achat doit se faire au premier contact. On passe tellement de temps rivé sur notre produit, accroché à notre sacrifice et convaincu de la valeur de ce qu’on propose qu’on oublie que cet enthousiasme n’est pas contagieux.

L’achat se fait rarement au premier contact…

Il y a toujours des questions, des doutes, des interrogations et même des inquiétudes qui empêchent un visiteur même intéressé de passer à l’achat…Et c’est tout à fait normal.

Si vous créez votre produit, il est normal qu’il doute car il ne vous connait pas.

Il est normal qu’il doute de votre produit car il ne sait pas si cela peut apporter une solution à ses problèmes. De plus, avec la fraude accrue sur Internet, vous attendez qu’il vous donne les numéros de sa carte bancaire ? Il est plus à l’aise à faire ses achats sur le site d’Amazon mais le vôtre…

Comprendre la série d'étapes empruntées par un potentiel client pour procéder à un achat est ce qui manque le plus à nombre de web entrepreneurs.

En règle générale, le potentiel client dans le cadre d’un processus d’achat :

  • Identifie un problème, “j’ai besoin d'un bon whisky pour fêter mon premier emploi avec mes potes”.
  • Recherche l’information, “allons sur Google faire la recherche pour un bon whisky, je peux aussi laisser un message sur ma page Facebook. Une connaissance peut m’aider. Demandons aussi à quelques amis
  • Évalue les solutions, “Houlala, Mon ami Paul m’a recommandé ce qu’il a utilisé. Et sur Facebook, j’ai 2 recommandations. Sans compter le site d’experts en whisky où Google m’a dirigé, qui me propose 3 marques de whisky au choix. Mon budget est 100 euros. Ça élimine 3 des 6. Il me reste 2 écossaises et une japonaise. Je vais parcourir les commentaires des clients sur la page produit de ces whiskies”.
  • Prend la décision d’achat, “Difficile de départager à partir des commentaires. Voyons les délais de livraison...pareil. Je vais opter pour quelque chose d’exotique...je vais prendre la japonaise.”
  • Évalue après l’achat. “C’était du bon. Mes potes ont apprécié. Je pense que je vais inaugurer ma cave avec ce whisky.”

Cela ne veut pas dire qu’à chaque achat, le client suit toutes ces étapes. Si c’est un produit que le client consomme régulièrement et qu’il est satisfait des résultats, il peut passer directement de l’identification du problème à l’achat.

Comprendre  consiste donc à simuler ce processus…pour anticiper tous les freins qui peuvent bloquer l’achat de votre produit.

Tant que vous n’aurez pas un nom, ou si vous voulez une notoriété, vous serez obligé d’anticiper.

COMMENT ON Y ARRIVE ?

Je vais prendre un exemple extrait de mon livre "TOUT à GAGNER, RIEN à PERDRE". Supposons que vous ayez un ami qui s'appelle Vincent et qui souhaite proposer un guide sur l'organisation de mariages, activité qu'il pratique depuis 20 ans.

Voilà une série de questions que peuvent se poser de potentiels clients :

Et voilà le résultat de la simulation faite pour contourner ces freins :

Cela veut dire que Vincent, à travers chaque page, chaque paragraphe de son site web, répond à une interrogation, un doute ou une inquiétude du potentiel client.

Si le visiteur se demande de quoi parle son guide d’organisation du mariage ou pense que c’est un guide comme les autres, Vincent propose en libre téléchargement la table des matières et deux chapitres. Là, le visiteur peut apprécier et ainsi l’intérêt pour le guide peut naître. Ce qui peut faciliter la conversion du visiteur en client.

Il peut à la suite de cet intérêt chercher à savoir qui a rédigé ce guide ou rentrer en contact avec l’auteur. Vincent, en créant son blog, a prévu deux pages : une page “A Propos” où il détaille son parcours et ses expériences (un CV déguisé) et une page “Contact” où le visiteur peut le contacter par mail, téléphone ou le suivre sur les réseaux sociaux.

Vous aussi, faites un tour sur Internet, allez visiter les principaux sites d'e-commerce et faites cette simulation pour savoir comment chaque site web est conçu pour répondre à une de vos interrogations, doutes ou peurs.

Pour être mieux inspiré, je vous conseille d'aller vers des sites récents, le site des marques qui ont beaucoup à prouver, pas les sites des cadors comme Amazon ou Cdiscount qui n'ont plus rien à prouver, quoique la concurrence les pousse à toujours innover pour avoir une longueur d'avance.

Voyez ce que vous pouvez piquer comme inspiration pour votre business en ligne car ces grosses machines ont la crème de la crème en terme d'expertise. Ce n'est qu'à travers cette démarche d'expérimentation que vous pourrez rester au top 1% des web entrepreneurs à succès.

N'OUBLIEZ PAS :  nous avons aussi une palette de guides pour vous accompagner dans la mise en place de votre business en ligne :

  1. TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE, le livre fondateur de ce mouvement qui vous montre TOUT pour vous lancer,
  2. REVENU+, la version "cours vidéo" du livre,
  3. KAJABI+, pour tous ceux qui ont déjà un produit et souhaite juste avoir une solution technique pour vendre,
  4. BOUTIQUE+ pour ceux qui veulent lancer une boutique en ligne,
  5. SHOPIFY+ pour ceux qui exercent déjà un commerce physique et veulent ajouter un site web comme canal de vente,
  6. AMPLI+ si vous voulez juste partager vos idées, lancer un mouvement, une révolution ou assurer une présence en ligne,
  7. PODCAST+ pour ceux qui sont plus à l'aise devant le micro.

Si vous voulez vous même mettre en place votre site web, il y a des ressources gratuites que vous pouvez utiliser pour cela :

Si par contre, vous voulez tenter l'aventure, entreprendre sur le web sans passer par KAJABI ou PODIA, je vous conseille de lire :

Comme je le répète à tous les proentrepreneurs, Le réel pouvoir, c'est avoir plus d'options.

N'hésitez pas à vous lancer!