A l'occasion du lancement de la formation de la formation BOUTIQUE+, formation qui permet à un débutant de se lancer dans le commerce en ligne, j'ai décidé de procéder à une série de tests des différentes solutions de création de boutique en ligne.

Treize (13) plateformes ont été sélectionné pour les tests : Shopify, BigCommerce, BigCartel, Volusion, Storenvy, Cratejoy, 3dCart, ETSY, Sellr et Lemondstand, Create, Squarespace et WixStores.

Si vous  voulez avoir une idée sur la procédure ayant menée à cette sélection, consultez le billet “Créer une boutique en ligne : Comment vendre?”.

Nous abordons aujourd'hui le test de Lemonstand avec le même canevas de test qui aborde à la fois le fond et la forme.

Pour le fond, on tiendra compte des fonctionnalités offertes, fonctionnalités au niveau du catalogue, du tunnel de vente, de la gestion opérationnelle et des interfaces externes.

Pour la forme, les thèmes graphiques seront balayées, notamment la page d’accueil et la page produit, ainsi que le déroulement de la phase de prise des commandes (panier) et la phase de règlement (checkout).

Vous pouvez vous référer à “Créer une boutique en ligne : les tests de solutions” pour les détails sur ce canevas avec exemples à l’appui.

Un rapide panorama avant le début du test.

Lemonstand, comme toutes les autres solutions testées, vous permet de créer une boutique en ligne. Seulement, l’offre de fonctionnalités est répartie en trois (3) plans tarifaires bien distincts : Started (19 USD), Growth (69 USD) & Pro (199 USD). Le seul élément différenciateur porte uniquement, selon Lemonstand, sur le nombre de commandes autorisées par mois : L'offre Starter est limitée à 75 commandes par mois, Growth à 300 et Pro à 1000. Il n y a pas de frais de transaction.

La page de tarification de Lemonstand

C’est une approche intéressante de mon point de vue. Maintenant, il faut avoir une idée des fonctionnalités offertes. Je passe donc au test.

Je m’engage pour la période de test de 14 jours…

Quelques informations à renseigner avant le lancement de la boutique…

Et la boutique est prête! Il ne me reste plus qu’à accéder au tableau de bord pour avoir un aperçu des fonctionnalités.

Le tableau de bord est assez classique et si vous suivez cette série de tests depuis le début, vous allez repérer des similitudes avec les autres solutions : un regroupement des menus à gauche, une sélection de tâches principales à effectuer au centre agrémentée à droite de quelques liens vers de petits tutoriels vidéo pour prendre en main la solution.

Le tableau de bord de Lemonstand

Comme toujours, il y a au centre les opérations jugées importantes et classées par ordre  pour un début :

  1. choix du thème et personnalisation,
  2. création de catégories et ajout des produits,
  3. création et traitement d’une commande test.

La dernière étape est d’une extrême importance. En effet, il vaut mieux avoir une idée du comportement de votre boutique lorsqu’un client se résout à passer une commande… Une commande test est bienvenue pour voir si tout a été bien configuré et aucun détail négligé. C’est une bonne approche de la part de Lemonstand.

En parcourant les menus et en mettant cela en correspondance avec notre modèle de fonctionnalités, on a le tableau suivant :

Balayons donc chaque menu en rapport avec notre modèle de fonctionnalités. Pour ceux qui veulent avoir une idée des fonctionnalités minimales que doit fournir toute solution d’e-commerce, vous pouvez consulter la publication faite à propos ICI. Cela vous permettra de mieux comprendre la suite.

Pour rappel, chaque solution de création d’une boutique en ligne doit disposer de fonctionnalités qui recoupent à la fois le fond et la forme. Pour le fond, il s’agit de fonctionnalités au niveau du catalogue, du tunnel de vente, de la gestion opérationnelle et des interfaces externes. Pour la forme, les thèmes graphiques seront balayées, notamment la page d’accueil et la page produit, ainsi que le déroulement de la phase de prise des commandes (panier) et la phase de paiement (checkout).

Les fonctionnalités liées au catalogue

Une solution d’e-commerce doit permettre de présenter vos produits avec les prix associés, d’y ajouter les photos ou vidéos, de les classer, regrouper, d’établir les types de produits, de faire des ventes incitatives (montée en gamme et ventes croisées ou additionnelles).

Pour ces fonctionnalités, Lemonstand propose :

Contrairement à tout le tapage publicitaire, la majorité des solutions e-commerce offrent un pool de fonctionnalités classiques. Vous pouvez ajouter vos produits avec les images associées, définir le prix, enregistrer les commandes et les paiements. Après, la différence se fait sur quelques points. Une fonctionnalité peut être gratuite à Shopify mais payante à BigCommerce et vive-versa.

C’est la raison pour laquelle lors de la présentation des menus, je mets toujours l’accent sur l’avantage comparatif de chaque plateforme, ce que j’estime qu’elle a de plus que les autres n’ont pas. C’est justement sur ces différences que l’évaluation doit porter et le choix opéré.

Lemonstand est très ergonomique. Même dans le tableau de bord, vos produits sont classés par catégories comme cela devrait l’être sur le site web…

La fiche d’ajout des produits est complète : le sens du détail est affirmé. Trivialement,  on retrouve l’essentiel des informations à renseigner comme avec les autres solutions : nom produit, images, stock, prix, taxes, catégories, types, expédition,…etc.

L’un des avantages de Lemonstand est qu’il soutient nativement deux types de produits : ce qu’il appelle “Goods” qu’on peut traduire par “biens” et entendre par “produits physiques”, et les “Subscription” qu’on peut traduire par “souscriptions” ou “abonnements”. Vous vous rappelez Cratejoy dont la solution offrait exclusivement des fonctionnalités pour tous ceux qui voulaient ouvrir une activité basée sur l’abonnement. Lemonstand l’offre aussi et vous permet même de créer d’autres types de produits…

Pour le reste, vous pouvez créer des collections, fabricants ou marques à affecter à vos produits. Par contre, la fonctionnalité de coupons et réductions qu’on retrouve généralement dans la section marketing est intégrée dans le catalogue…

Autre avantage à relever de Lemonstand, les ventes additionnelles et croisées sont proposées (Cross-sell et Upsells) de même que la possibilité de fixer un prix suivant un volume…

Abordons maintenant les fonctionnalités liées au tunnel de vente.

Les fonctionnalités liées au tunnel de vente

Une solution d’e-commerce doit faciliter la prise des commandes à partir du panier, la gestion des expéditions, des taxes et des moyens de paiements.

Lemonstand nous offre ceci :

J’ai toujours affirmé tout au long de ces tests que la différence au niveau du tunnel de vente portait sur deux points principaux : les taxes et le paiement. Il arrive aussi que j’ajoute un troisième point : la gestion de la fraude.

Pour les taxes, Lemonstand offre un menu varié et modulaire et on n’a pas à se plaindre. Vous avez la possibilité de créer des classes de taxes et à l’intérieur définir plusieurs niveau de taxation ou différentes taxes.

Pour les paiements, vous avez le choix sur les 95 solutions de paiement proposées par Lemonstand. Il faut noter que cela ne vous épargne pas des commissions de paiement à reverser à ces solutions…Le point intéressant ici est la possibilité de test offerte par Lemonstand. C’est énervant de voir échapper une vente pour défaut non pas de la carte de crédit du client mais de l’intégration de la solution de paiement à la boutique.

Pour la gestion de la fraude, je ne vois pas grand chose au tableau de bord et je dois me contenter de l’annonce de Lemonstand qui déclare que sa plateforme est compatible PCI/DSS, une norme de sécurité visant à réduire la fraude lors de l’utilisation des instruments de paiement.

Rien à ajouter sur ce point. On a de bonnes bases comme avec les autres solutions. Voyons ce que Lemonstand offre pour la gestion opérationnelle d'une boutique en ligne.

Les fonctionnalités liées au Back Office

Une solution e-commerce doit aussi vous permettre de gérer les opérations courantes, en “arrière plan”, comme les animations commerciales, les comptes, la facturation ou encore les mails de confirmation de réception des commandes des clients. Il vous aussi les statistiques pour une bonne gestion.

Le tableau qui suit résume les fonctionnalités de gestion opérationnelle offertes par Lemonstand :

Vous remarquerez que la rubrique des commandes a une ligne distincte pour les souscriptions, ceci pour marquer la particularité de ce type de produit qui ne se gère pas de la même façon.

En dehors de cela, rien de spécial à ajouter sauf relever l’absence totale de leviers d’animations commerciales, en dehors des coupons et réductions que nous avons noté dans la partie dédiée aux fonctionnalités de catalogue.

Ce serait condamnable de ma part de ne pas aborder la qualité de présentation des rapports…

Pour la gestion opérationnelle, on peut déplorer l'absence de solides leviers "marketing", surtout quand on sait que le plus difficile, ce n'est pas créer une boutique, c'est attirer les premiers clients. Néanmoins, nous allons voir si on peut palier ces fonctionnalités manquantes avec d'autres extensions.

Les fonctionnalités liées aux interfaces externes

Une solution e-commerce peut difficilement offrir toutes les fonctionnalités requises pour une gestion complète et pratique d’une boutique en ligne, comme par exemple la comptabilité ou la logistique. Elle doit donc disposer de moyens d’interactions avec d’autres solutions qui proposent les fonctionnalités qu’elle ne dispose pas nativement.

Lemonstand propose une boutique d’environ 70 applications qui recoupent plusieurs catégories : vente/marketing, paiement, logistique, support client, comptabilité/finance ou encore réseaux sociaux.

Pour le moment, vous avez la possibilité de migrer votre boutique à Lemonstand si vous êtes à Shopify…

Comme toujours, le problème des extensions se trouve au niveau des coûts. Très peu d'extensions sont gratuites. C'est pour cela qu'il est toujours préférable d'avoir une solution nativement complète en terme de fonctionnalités. Sinon, on se retrouve avec des coûts qu'on ne maîtrise plus.

Voyons maintenant un élément important : la forme. Vous ne devez pas oublier que la première chose que le client voit, c'est le site web. Donc vous devez faire attention à la présentation, à la forme.

Les fonctionnalités liées à la forme

La page d’accueil et la page produit sont les deux principaux points d’atterrissage des internautes sur votre site d’e-commerce.  Néanmoins, on ne peut évacuer la phase de “checkout” (paiement) qui est très critique. Un petit hic peut décourager le client ou le pousser à se raviser au moment d’inscrire les numéros de sa carte bancaire. De même que la phase de prise des commandes (panier) qui est aussi critique. Néanmoins, on n’arrive ni au panier, ni à la caisse si on n’a pas balayé l’accueil du site et/ou le produit.

Lemonstand offre une quinzaine de thèmes graphiques au rendu acceptable.

Après le choix du thème, on a la possibilité de personnaliser à souhait. Pas besoin de verser les écrits ou captures d’écran à ce propos. Tout le menu “Store Design” s’y consacre. Néanmoins, la présence de personnalisation à partir du code HTML/CSS n’est pas une affaire de débutant…

Maintenant, pour ce qui est du contenu, le menu “Content” adresse cela.  Et à ce titre, la particularité de Lemonstand est qu’il intègre un véritable système de gestion de contenu. Vous pouvez, comme à Wordpress, créer des pages, publier des blogs, affecter des catégories.

C’est souvent très important pour certains types de produit où vous devez éduquer les prospects à travers vos publications avant qu’ils fassent le premier pas vers l’achat.

Maintenant, vous allez me demander : Où est la page d’accueil là dedans? la page produit, le checkout ou le panier?

Tout cela est déjà intégré dans le thème graphique choisi…

Un exemple de page produit à partir du thème graphique choisi pour la boutique test à Lemonstand

Si vous voulez personnaliser le panier, la page produit, la page d’accueil et même le site entier, cela semble possible…

Mais comme je l’ai précisé plus haut, la personnalisation à Lemonstand n’est pas faite pour les débutants. Que vous le vouliez ou pas, vous allez devoir recourir à un prestataire externe si vous voulez pousser plus loin la personnalisation.

Cette approche me surprend énormément là où les autres solutions redoublent d’adresse pour faciliter la personnalisation aux e-commerçants. Cela m’incite à aller jeter un coup d’œil à leur documentation. Et là, je constate que c’est un choix de leur part. Que ce soit à la documentation ou à la page des thèmes, le choix est fait de présenter le code de tous les thèmes afin de permettre des modifications.

Les liens "Github" de chaque thème démontrent que ces thèmes sont "open source", donc modifiables...

C’est un choix qui peut ne pas être du goût de tout le monde…Ce qui explique pourquoi dans leur roadmap (feuille de route), l’amélioration de ce point est bien à l’ordre du jour.

En dehors de ce point sujet à critique, rien à ajouter.

En Conclusion…

Lemonstand est une solution appropriée pour les commerces matures. Sa gestion de catalogue qui ne se contente pas seulement de "produits" mais aussi de souscriptions ou d'abonnements peut accompagner les entreprises qui offrent des produits accompagnés de services annexes. Le seul bémol porte sur la gestion des thèmes graphiques qui me semble pas encore aussi aboutie que celle de ses concurrents que nous avons abordés les semaines précédentes.

Nous continuerons notre série dans le prochain billet avec le test de Create...

N'oubliez pas, les billets publiés dans cette série “Créer Une Boutique” comportent :

Si vous souhaitez vous lancer dans le commerce en ligne, n'hésitez pas à souscrire à la meilleure formation sur le web en langue française, simple et pratique : BOUTIQUE+, c'est la seule formation qui permet à un débutant de se lancer dans le commerce en ligne sans souci, stress et avec moins de risques.