Nous avons dit dans le précédent guide complet de Facebook Ads qu'en tant que proentrepreneur, lorsque vous terminez votre livre, votre cours et mettez en place votre site web, vous êtes soulagé d'avoir fait le plus difficile.

Mais LE PLUS DUR, C’EST L’APRES CRÉATION DU SITE

Pour être moins abstrait comme d'habitude, prenons le cas de notre ami Vincent. Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous connaissez déjà notre ami commun.

Vincent travaille dans une agence événementielle et s’occupe principalement de l’organisation des mariages depuis vingt (20) ans. Vincent organise de jolis mariages dans tout Paris pour le compte de l’agence. Il est bien connu de là et peut être même plus loin.

Mais une fois qu’il crée son site web et met en vente son guide d’organisation de mariages et son cours, n’importe quelle personne située à n’importe quel endroit du monde peut accéder ce site web, ce guide, ce cours…

Une personne située au Québec, à Toulouse ou Nice, au Luxembourg, à Tokyo et même à Washington peut donc accéder au site web de Vincent, et donc à son guide et son cours.

L’objectif de Vincent est clair : avoir plus d’acheteurs pour son guide et son cours….

De prime abord, Vincent se dit que s’il a des visiteurs, forcément ils verront son livre, son cours.

Une question se pose…Lorsque vous créez votre site web, il n’y a que vous qui connaissez l’adresse…

Si Vincent crée son site web avec un nom de domaine mariagedereves.fr, il est le seul à connaitre cette adresse… Bon, soyons gentil. Lui, ses proches, ses collègues et d’autres personnes qui l’ont appris par le bouche à oreille…

Où Vincent va-t-il trouver des visiteurs pour son site web ?

En réalité, il ne peut pas aller distribuer des tracts dans la rue pour annoncer l’ouverture de son site web sur le thème du mariage, il ne peut pas faire de pubs à la télé, insérer des encarts publicitaires dans les journaux…etc.

Le seul moyen pour Vincent est d’espérer qu’une personne fasse :

  • Une recherche sur le thème du mariage et accède à son site web…
  • Qu’une page de son site web ou une publication soit partagée dans les réseaux sociaux pour étendre la diffusion auprès de nombreuses personnes,

Sachez que sur Internet, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux sont les principaux viviers d’acquisition de visiteurs.

Où est Twitter Ads dans tout cela ? Après tout, c'est un guide sur Twitter Ads mais si vous n'avez pas de bonnes bases, vous n'allez pas saisir la différence entre les options publicitaires que vous offre Twitter Ads. Il faut comprendre la place de Twitter dans votre échiquier en tant que proentrepreneur.

Justement, Twitter vous offre la possibilité d'avoir des visiteurs pour votre site web.

Dans le jargon des proentrepreneurs, on dit que Twitter vous permet de drainer du trafic vers votre site web… c’est-à-dire attirer des visiteurs vers votre site web…

LE TRAFIC PAR TWITTER

Twitter est un réseau social qui comptait au second trimestre 2018 près de 335 millions d’utilisateurs actifs

Dans la concurrence féroce que se livre les réseaux sociaux, Twitter peine derrière Facebook et ses plus de 2 milliards d'utilisateurs, ou encore les 1,5 milliards de WhatsApp. Même les derniers nés comme Instagram ou WeChat lui ont dammé le pion.

Source : Statista.

Quand on observe le premier graphique, on relève un ralentissement de la progression du nombre d’utilisateurs actifs de Twitter depuis le premier trimestre 2015, stagnation qui alimente les doutes et les peurs sur les perspectives de croissance et de rendement de Twitter

L'évolution du cours de l'action Twitter sur les cinq dernières années traduit cet inquiétude...

Source : YAHOO Finance, cours de l’action Twitter.

Et les choses ne s’arrangent pas pour autant, si on s’en tient au temps alloué par les utilisateurs aux réseaux sociaux…même si cela reste cantonné au mobile.

Ce temps alloué est très important car nous avons vu avec le cas de Facebook dont les revenus étaient basés sur la publicité que  les annonceurs cherchent un espace média où ils peuvent rencontrer la population qui correspond le mieux à leur marché cible et qu’en plus de cela, deux critères motivent leur choix pour l’allocation de leurs dépenses de publicité :

  • le temps passé par le marché cible devant chaque média,
  • le taux de pénétration de chaque média dans leur marché cible.

La stagnation du nombre d’utilisateurs actifs depuis début 2015 met à mal le taux de pénétration de Twitter.

En plus de cela, le temps alloué pour Twitter sur mobile en une journée prend un coup face à la concurrence. Avec cela, les choses pourraient se compliquer à terme pour Twitter concernant l’allocation des revenus publicitaires par les annonceurs sur sa plateforme.

C'était juste une parenthèse puisque nous ne sommes pas là pour parler du modèle économique de Twitter.

Pour refermer cette parenthèse sur le modèle économique, vous avez sûrement noté que Twitter est passé de 140 à 280 caractères pour la limite d'un tweet afin justement de booster l'engagement de ses utilisateurs et renforcer sa position face aux autres réseaux sociaux.

VersionOne dans son guide "Understanding Social Platforms” rappelle que les réseaux sociaux peuvent être catégorisés suivant les critères suivants :

  • la nature du contenu : le contenu est-il privé ou public ?
  • le mode de diffusion : le contenu est-il partagé un-à-un ou un-à-plusieurs ?
  • les connexions : Les relations sont-elles asymétriques,  où une personne suit une autre sans avoir l'intention de construire une relation? Ou les connexions nécessitent une participation des deux côtés (par exemple Ajouter un Ami, Connecter) ?
  • la nature des relations : Est-ce que la relation sous-jacente entre les participants est une relation personnelle, une connexion à un intérêt partagé, ou une connexion avec le monde entier ?

Twitter est un réseau social, au même titre que Facebook.

A la différence des autres réseaux sociaux où on partage de la photo, des vidéos, du texte, de l’audio, des liens et autres, on partage à Twitter un “tweet”…

Un tweet est un message limité à 140 caractères que vous envoyez à vos contacts. Dans ce tweet, vous pouvez insérer des liens, ajouter des photos ou une vidéo, un lieu, un GIF (image animée), ou un sondage. C’est pour cela que Twitter est souvent défini dans les médias comme un outil de “microblogage”…mais c’est à tort.

Fenêtre de composition d’un Tweet

Joshua Porter dans son livre “Designing for the Social Web” a introduit la la méthode AOF (Activités – Objets – Fonctionnalités), une méthode pour mieux analyser un réseau social. Pour faire simple, cette méthode est composée de trois étapes principales :

  1. Définition de l’Activité principale : en clair, répondre à la question : que font exactement les utilisateurs ?
  2. Identification des Objets sociaux : quels sont les objets avec lesquels les personnes interagissent lorsqu’elles se prêtent à l’Activité principale ?
  3. Choix d’un ensemble de fonctionnalités de base : ce choix s’opère en répondant à la question de savoir quelles actions les personnes posent sur les objets sociaux ?

Si on reprend cette méthode pour le cas de Twitter, on a le tableau suivant :

Une vue de Twitter inspirée par la méthode AOF tirée du livre “Designing for the Social Web” de Joshua Porter

Tout ce qui relie les personnes qui sont connectées sur Twitter, ce sont les tweets. Pour vous permettre d’élargir votre réseau et ainsi, augmenter votre engagement, Twitter vous fait des suggestions…

Twitter recourt aussi à ce qu’elle appelle “Tendances” pour booster l’engagement de ses utilisateurs.

L’essentiel des revenus de Twitter provenant de la publicité, elle doit mieux ménager les annonceurs en leur proposant des offres à la mesure de leurs besoins.

Que propose donc Twitter aux annonceurs pour leurs campagnes publicitaires?  Il propose donc :

  • des tweets sponsorisés : cela est semblable aux tweets classiques à la seule différence que vous définissez des options de ciblage avant sa diffusion. Par exemple, pour l’annonce de la sortie d’un produit, vous pouvez diffuser un tweet d’annonce à une audience bien ciblée afin de susciter plus d’engagement de leur part. L’utilisateur lambda qui correspond à votre cible verra apparaître sur sa page d’accueil votre tweet. Il pourra le retweeter, le commenter ou faire d’autres actions référencées dans notre tableau AOF.
  • des comptes sponsorisés : ce sont des suggestions d’abonnements à l’audience ciblée par l’annonceur. Si vous définissez votre audience comme des jeunes de 15-29 ans résidant à Londres, alors tous ceux correspondant à ces critères verront apparaître sur leur page d’accueil Twitter dans la fenêtre “Suggestions” votre compte avec la marque “Sponsorisée”…
  • des tendances sponsorisées : Pareil que les comptes sponsorisés, votre thème apparaît en premier dans la fenêtre “Tendances” de la page d’accueil pour l’audience ciblée.

Les présentations faites, abordons maintenant le cœur du sujet : la création d'une publicité à Twitter.

COMMENT CRÉER UNE PUBLICITÉ A TWITTER ?

Twitter propose aux entreprises comme aux particuliers qui souhaitent faire la publicité sur Twitter des options de ciblage assez pointues : ciblage géographique, par abonnés, mots-clés, langues, appareils, comportement, sexes, par intérêts

Twitter  propose plusieurs objectifs aux annonceurs mais les principaux de mon point de vue sont :

  • de créer une audience,
  • d’avoir du trafic sur leurs sites à partir de Twitter ,
  • de promouvoir leurs applications en permettant aux “utilisateurs de le télécharger ou d’ouvrir depuis leurs tweets”,
  • d’augmenter la notoriété de leurs marques.

Ces objectifs doivent être atteints par trois (3) canaux, 03 sources de revenus pour Twitter :

  1. Les tweets sponsorisés,
  2. Les comptes sponsorisés
  3. Les tendances sponsorisées.

Alors, nous allons voir ensemble comment créer une publicité à Twitter.

Sur la page "Entreprise" de Twitter, je vais cliquer sur le bouton "Tester les publicités Twitter"...

Après avoir cliqué, Twitter a besoin d'informations supplémentaires, comme votre nom et votre fuseau horaire...

A la suite, vous vous retrouvez sur une page qui réclame votre objectif pour la campagne publicitaire... N'oubliez pas que votre objectif est la base de tout.

Prenons le cas de notre ami Vincent. Comme il veut du trafic pour son site web, il va choisir l'objectif "Clics ou conversions sur le site web".

Il ne peut pas choisir par exemple l'objectif "Abonnés" puisqu'il ne compte pas avoir des tas d'abonnés Twitter qui ne visitent jamais son site web où se trouvent ses produits, son guide et son cours d'organisation de mariage.

A la suite de l'objectif, vous passez à une page de détails... Les informations demandées ne posent pas de problème :  nom de la campagne, budget quotidien, période d’exécution, ...etc.

Je vous ai dit que Twitter utilise trois canaux pour vous permettre d'atteindre vos objectifs publicitaires :

  1. Les tweets sponsorisés,
  2. Les comptes sponsorisés
  3. Les tendances sponsorisées.

Pour le cas par exemple de l'objectif "Clics ou conversions sur le site web", Twitter va utiliser les tweets sponsorisés.

Après la page des détails, il faut choisir le type d'enchères à la page suivante. L'enchère est tout simplement le mode de facturation de votre annonce.

Le type d'enchère est important puisque vous avez besoin de cela pour maîtriser votre budget. Le type "Enchère automatique" est dangereux. Mieux vaut choisir "Coût cible" ou "Enchère maximale".

Je n'ai pas abordé les autres points parce qu'ils sont facultatifs, comme l'heure de début et de fin de votre campagne publicitaire. Pas besoin de s'attarder dessus. Passons à la page suivante.

A la suite, vous choisissez les tweets qui seront "sponsorisés", diffusés auprès de votre audience cible.

Après, il faut procéder au ciblage, avec des filtres comme l'âge, le sexe, le lieu, la langue, et même les appareils utilisés...

Voilà finalisé votre publicité...qu'il  suffit juste de vérifier avant le lancement de la campagne.

Les autres objectifs se déroulent de la même manière, à la seule différence qu'au moment du choix des contenus, on vous proposera soit un compte "sponsorisé", soit une tendance "sponsorisée".

J'aimerai insister que vous ne devez pas oublier que l'objectif de tout cela est de drainer du trafic, d'avoir des visiteurs pour votre site web.

Le plus important est d'atteindre les objectifs fixés pour votre campagne publicitaire.

Si notre ami Vincent fait la publicité à Twitter et qu'à la fin, il obtient 10 000 visites mensuelles en un mois mais AUCUNE VENTE, que ce soit pour son guide d'organisation des mariages ou pour son cours, c'est exactement comme mettre de l'eau dans un panier versé. C'est de l'argent jeté par les fenêtres.

Et c'est ce qui risque de vous arriver, si vous ne prêtez pas attention à ce que j'ai abordé dans mon article "99% des WEB ENTREPRENEURS échouent à cause d'UNE SEULE CHOSE".

L’achat se fait rarement au premier contact…

Il y a toujours des questions, des doutes, des interrogations et même des inquiétudes qui empêchent un visiteur même intéressé de passer à l’achat…Et c’est tout à fait normal.

Si vous créez votre produit, il est normal qu’il doute car il ne vous connait pas.

Il est normal qu’il doute de votre produit car il ne sait pas si cela peut apporter une solution à ses problèmes. De plus, avec la fraude accrue sur Internet, vous attendez qu’il vous donne les numéros de sa carte bancaire ? Il est plus à l’aise à faire ses achats sur le site d’Amazon mais le vôtre…

Donc vos annonces à Twitter Ads ne vont pas générer au premier coup une vente. Comment contourner cela ?

LES TROIS TYPES DE TRAFIC : TRAFIC GRATUIT, TRAFIC PAYANT, TRAFIC PERSONNEL

Dans son livre "DotCom Secrets", Russell Brunson, l'un de mes mentors, précise qu'il y a trois types de trafic :

  • le trafic que vous contrôlez : c'est le trafic que vous générez par les annonces publicitaires, comme ce que nous venons de voir avec Twitter Ads. Vous définissez un budget, une audience et vous créez votre annonce. C'est le trafic payant.
  • le trafic que vous ne contrôlez pas : c'est le trafic que vous attendez passivement. Cela peut venir de Google, Facebook, Twitter ou autres. Vous n'avez aucune mise là dessus. Un utilisateur peut cliquer sur une page de votre site web qui a été partagée. C'est le trafic gratuit.
  • le trafic qui vous appartient : ce sont les personnes intéressées soit par votre produit, soit le thème abordé dans le site web. C'est le trafic personnel.

Lorsque vous créez votre site web, vous allez recevoir des visiteurs qui ont des INTENTIONS, des OBJECTIFS divers et vous ne pouvez pas être magicien pour savoir que sur 100 visiteurs reçus, 90 ou 70 ou 40 sont intéressés par le thème du site.

COMMENT SAVOIR ? COMMENT FILTRER ?

COMMENT FILTRER LES VISITEURS POUR N’OBTENIR QUE LES VISITEURS INTÉRESSÉS ?

Il faut juste poser un PIÈGE, un APPÂT sur votre site web qui vous permettra de RÉVÉLER LES INTENTIONS du visiteur. À

Pour le cas du proentrepreneur, le MEILLEUR APPÂT est de proposer un CONTENU GRATUIT.

C’est la raison pour laquelle vous verrez dans nombre de sites de web entrepreneurs un livre gratuit, le plus souvent un document PDF, un rapport, un guide, une checklist, une vidéo de formation...etc.

L'APPÂT est proposé en échange de l’ADRESSE MAIL du visiteur.

Pourquoi demander l’adresse mail du visiteur ? Pour une raison simple : VOUS DEVEZ AVOIR UNE LISTE DE TOUS LES VISITEURS QUI ONT TÉLÉCHARGÉ VOTRE APPÂT.

Le pari est clair : SI LE VISITEUR est INTÉRESSÉ par l'APPÂT au point de DONNER son ADRESSE MAIL PERSONNELLE, alors c’est un VISITEUR INTÉRESSÉ.

Par ricochet donc, VOUS AVEZ AINSI UNE LISTE D'ADRESSES MAIL DES VISITEURS INTÉRESSÉS.

Ainsi, le but est de partir des trafics gratuit et payant, de filtrer ce trafic à partir de votre appât pour obtenir votre liste de visiteurs intéressés, votre trafic personnel.

L’adresse mail n’est qu’un canal de contact, un canal de communication avec votre trafic personnel, vos visiteurs intéressés, comme le site web était un canal pour vos visiteurs.

Si vous dépensez de l'argent à Twitter Ads et qu'à la fin, vous n'avez rien dans votre trafic personnel, vous êtes le dindon de la farce.

POUR FINIR : TWITTER ADS POUR VOTRE TRAFIC PERSONNEL

Je le répète : Si vous dépensez de l'argent à Twitter Ads et qu'à la fin, vous n'avez rien dans votre trafic personnel, vous êtes le dindon de la farce.

Conséquemment, lors de la création de votre annonce, le lien de destination lorsque l'internaute clique sur votre annonce doit se diriger vers une page spéciale où se trouve votre appât.

Monter une telle page ne pose pas un problème avec PODIA ou KAJABI.

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de lire ce blog, vous pouvez consulter :

Si vous dépensez vos sous pour les annonces Twitter et qu'à la fin, vous avez une liste d'adresses mail de 2 000 personnes qui ont téléchargé votre appât, vous avez déjà un excellent retour sur investissement.

Après, vous pouvez vous employer à communiquer avec ces personnes intéressées par ce que vous faîtes pour lever leurs doutes, inquiétudes et peurs, pour enfin vendre vos produits.

C'est une règle immuable, qui ne s'applique pas seulement aux proentrepreneurs mais à toutes les entreprises : vos revenus doivent toujours être largement supérieurs aux "coûts d'acquisition" des clients.

Si votre produit coûte 50 euros et que votre marge bénéficiaire est de 5 euros, si vous dépensez 100 euros par mois pour vos annonces à Twitter Ads, sachez que vous dépensez déjà 20 fois votre bénéfice. Donc, vous devez avoir au moins 20 ventes mensuelles rien que pour couvrir le budget des annonces. Après, il y a des particularités qui peuvent faire varier ce schéma mais le principe est le même.

Pour le cas de notre ami Vincent, s'il vend son guide à 9 euros et qu'il estime que sa marge est d'environ 5 euros après déduction des frais bancaires et des charges d'hébergement du site web et d'achat du nom de domaine, cela veut dire qu'il doit avoir 20 ventes mensuelles pour couvrir un budget Twitter Ads de 100 euros.

On sait bien qu'aucun utilisateur qui clique sur son annonce va procéder directement à l'achat. Donc Vincent a mis un guide sur le choix d'une bague de mariage comme appât, afin de capter les adresses mails de personnes intéressées par le thème du mariage, afin de constituer son trafic personnel.

En partant du taux standard de conversion qui tourne autour de 2%, cela veut dire que Vincent doit générer au moins 20/0,02....soit 1 000 visiteurs sur son trafic personnel pour espérer avoir un retour sur investissement.

S'il dépense 100 euros mensuels à Twitter Ads pour son guide et ne se retrouve pas avec au moins 1 000 adresses mails, il est le perdant dans l'affaire.

Voilà comment vous devez opérer à Twitter Ads. Il ne suffit pas de cibler une audience, créer l'annonce et faire le budget pour croire qu'on a fait une bonne affaire.

Il faut évaluer les résultats de chaque campagne publicitaire et tirer les enseignements pour s'améliorer. Si une campagne ne vous permet pas d'atteindre vos objectifs, il faut comprendre pourquoi.

Ne faites pas comme certains web entrepreneurs qui se contentent de publier les annonces. Lorsque cela ne donne pas, ils ne prennent même pas la peine de se demander si le problème ne vient pas de leur ciblage d'audience, ou de leur type d'annonce ou autre.

Dès que cela ne donne pas, ils changent de plateforme et vont à Google, après Twitter, puis Linkedin et à la fin Instagram. Au final, ils n'ont enrichi que ces plateformes au détriment de leur business. Lorsqu'ils vont entendre qu'une autre plateforme fait le buzz comme Snapchat, ce sera la même course, pour se retrouver à la fin à la même case départ.

Twitter Ads doit servir les intérêts de votre business.

On se retrouve au billet suivant pour aborder Le Guide Complet de LinkedIn Ads (Publicités).

N'oubliez pas que ce billet fait partie d'une série qui comporte :

N'OUBLIEZ PAS :  nous avons aussi une palette de guides pour vous accompagner dans la mise en place de votre business en ligne :

  1. TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE, le livre fondateur de ce mouvement qui vous montre TOUT pour vous lancer,
  2. REVENU+, la version "cours vidéo" du livre,
  3. KAJABI+, pour tous ceux qui ont déjà un produit et souhaite juste avoir une solution technique pour vendre,
  4. BOUTIQUE+ pour ceux qui veulent lancer une boutique en ligne,
  5. SHOPIFY+ pour ceux qui exercent déjà un commerce physique et veulent ajouter un site web comme canal de vente,
  6. AMPLI+ si vous voulez juste partager vos idées, lancer un mouvement, une révolution ou assurer une présence en ligne,
  7. PODCAST+ pour ceux qui sont plus à l'aise devant le micro.

Si vous voulez vous même mettre en place votre site web, il y a des ressources gratuites que vous pouvez utiliser pour cela :

Si par contre, vous voulez tenter l'aventure, entreprendre sur le web sans passer par KAJABI ou PODIA, je vous conseille de lire :

Comme je le répète à tous les proentrepreneurs, Le réel pouvoir, c'est avoir plus d'options.

N'hésitez pas à vous lancer!